< Retour à la catégorie "Do it Yourself !"

DIY : Fabriquer ses propres bonbons sanglants

15 oct 2019 |
Do it Yourself

Plus de sucreries en stock, la nuit d’Halloween ? Pas d’inquiétude ! Ce n’est pas encore ce soir qu’on vous jettera un sort… On vous apprend à fabriquer vos propres bonbons sanglants, pour régaler tous les enfants qui sonneront à votre porte ! Ils ne s’attendront pas à ça !

Trick or treat - DIY - Fabriquer ses propres bonbons sanglants

 

Fabriquer ses bonbons sanglants : Le matériel

  • Des moules en silicone (thème Halloween, de préférence) ;
  • Une casserole ;
  • Une pipette de cuisine ;
  • Une petite passoire ;
  • 150 g de fruits rouges (en purée ou en jus) ;
  • 3g d’agar-agar, soit une cuillère à café ;
  • 50g de sucre ;
  • Des colorants alimentaires naturels* ;
  • Du coulis de fraise ou de cerise.

 

* Parmi les colorants alimentaires naturels, choisissez-les en fonction de la couleur que vous souhaitez obtenir. On conseille, de manière générale :

  • Le rouge : le jus de cerise ;
  • Le jaune : du sucre blond ;
  • Le rose : la betterave ;
  • Le vert : la spiruline, etc.

Puisqu’il s’agit de réaliser des bonbons d’Halloween, on privilégiera évidemment les teintes de rouge et de vert (maladif) !

 

DIY - Fabriquer ses propres bonbons sanglants - Djus drein, djus down

 

Fabriquer ses bonbons sanglants : La recette

  • Mélanger dans la casserole votre agar-agar avec le jus de fruit (150ml).
  • Pour les plus gourmands, ajouter le sucre non raffiné.
  • Porter le tout à ébullition.
  • Arrivé à l’ébullition, retirer la préparation du feu.
  • Utiliser votre pipette pour remplir votre moule à ras-bord avec la pâte.
  • Mettre ensuite vos bonbons environ 3h au frigidaire.
  • Démouler !

(A cette étape, les bonbons peuvent se conserver environ deux semaines, à condition de rester à l’abri de l’air dans une boîte hermétique fermée.)

 

DIY - Fabriquer ses propres bonbons sanglants - Sang

 

Fabriquer ses bonbons sanglants : La touche sanglante

Une fois vos bonbons figés, démoulez-les doucement, en faisant bien attention.

Vient ensuite l’étape créative : la transformation sanglante ! A l’aide de votre petite passoire, suspendue au-dessus de vos confiseries, faites tomber un filet de coulis de fraise ou de cerise directement sur les bonbons. Le but : que ça ait l’air de sang qui coule, donc pas de symétrie ou de formes géométriques. Que ça coule ! Si vous comptez les déguster sans attendre, faites donc. Autrement, vous pouvez remettre vos bonbons sanglants quelques heures au frigidaire, sur une assiette, pour le glaçage du coulis.

Dans tous les cas, une fois passée cette étape digne de Bloody Mary elle-même, consommez rapidement ! Aussi, on conseille d’ajouter le coulis au tout dernier moment, le soir d’Halloween, ou de prévoir plusieurs fournées, de sorte que votre préparation continue de suinter un minimum entre les mains des enfants.

 

Witchcraft - DIY - Fabriquer ses propres bonbons sanglantsSatisfaits ? En tout cas, les enfants seront, eux, épatés ! (Et peut-être un peu effrayés !). Votre domaine va vite devenir la maison des horreurs du quartier ! Pour toujours plus de malice et de mauvais tours, apprenez dès maintenant le secret des bougies sanglantes pour la décoration. A très bientôt, à la Foir’Fouille !

 

Recette librement inspirée de « Mômes et merveilles », Linda Louis, la blogueuse « Maman, c’est quoi demain », ainsi que de « mieux vivre autrement ».